Journées du patrimoine 2019 : comment visiter l’Élysée ?

Passer les portes, généralement fermées au public, de monuments historiques a quelque chose de grisant. En 1984, Jack Lang, ministre de la Culture de François Mitterrand, a senti l’envie des Français de pénétrer dans ces bâtiments qui font l’histoire. La « Journée portes ouvertes dans les monuments historiques » est lancée. Le succès est immédiat. S’en inspirent alors d’autres pays européens et instaurent des journées portes ouvertes dans les lieux de patrimoine. En 1991, le Conseil de l’Europe institue officiellement des « Journées européennes du patrimoine », auxquelles l’Union Européenne apporte son soutien. Chaque année, le troisième week-end de septembre, la foule se presse, tandis qu’un thème national apporte un éclairage particulier sur un aspect original ou innovant du patrimoine. Cette année, les 21 et 22 septembre 2019, la 36e édition des Journées européennes du patrimoine mettra à l’honneur les lieux de divertissement, autour du autour du thème « Arts et divertissement ».

En France, s’il y a un lieu parisien qui attire plus que les autres, c’est bien le Palais de l’Élysée. En 2018, ce sont 20.000 heureux qui, parfois après 8 heures d’attente ou en étant là depuis 6h du matin, ont eu le privilège de visiter l’ancien hôtel particulier parisien, situé au n°55 de la très chic rue du Faubourg-Saint-Honoré. Nombreux sont les déçus qui n’ont jamais eu la chance de pénétrer dans le palais présidentiel. Cette année, fini l’attente avant la visite : afin d’éviter des heures de queue et les déceptions, l’Élysée a mis en place début septembre un système de pré-inscriptions en ligne sur elysee.fr. Comme il fallait s’y attendre, les curieux ont été très nombreux à s’inscrire et la visite est désormais complète pour les deux jours. Les chanceux ont ainsi reçu leur carton d’invitation.

Si vous en faites partie, voici mes quelques conseils pour savourer au mieux votre visite du Palais de l’Élysée que j’ai eu le plaisir de faire l’année passée. Tout d’abord, anticipez les contrôles de sécurité : n’oubliez pas d’apporter votre pièce d’identité en cours de validité. Les sacs sont évidemment contrôlés et un portique électronique ne laisse aucune chance aux objets indésirables. Tout objet considéré comme dangereux (comme les objets tranchants, ciseaux, etc.) ou volumineux (type casque de moto) ne sera pas accepté à l’intérieur et il n’y aura pas de consigne pour y déposer ces objets : les objets confisqués seront détruits et il ne sera pas possible de les récupérer. Les poussettes ne pourront pas entrer à l’intérieur du Palais : les parents pourront laisser leurs poussettes au niveau des jardins avec un système de consigne (uniquement pour les poussettes, donc) et les récupèreront à la sortie. Les animaux de compagnie sont également interdits, à l’exception des chiens d’assistance.

L’entrée se fait par l’avenue Gabriel au niveau de la place de la Concorde (privilégiez les lignes du métro M1, M8, M12 arrêt Concorde). La grille du Coq, qui doit son nom au coq bien gaulois qui la surplombe et qui sépare le jardin de l’avenue Gabriel et de l’avenue des Champs-Élysées, est la première merveille du parcours. S’offre ensuite un parc de près de deux hectares dont la conception date de la période napoléonienne, dans le style alors très en vogue des jardins à l’anglaise. Viennent ensuite, notamment, le Salon des Fougères (le bureau de Brigitte Macron), le mythique bureau du Président de la République (Le Salon doré) ou encore le Salon Murat oùe se tient le Conseil des ministres depuis la présidence de Georges Pompidou.

L’an passé, une fois entrés dans le Palais de l’Élysée, aucune pression sur le timing : comptez entre 1h30 et 2h pour visiter à votre aise, prendre des photos, profiter du lieu. Cette année, trois expositions enrichiront la visite : dix photographes des principales agences photographiques suivant le Président de la République exposeront leur travail autour de la thématique « Regards sur l’Élysée ». L’Élysée accueille en permanence de nombreux stagiaires dans l’ensemble de ses services, y compris de jeunes photographes. Le travail de sept d’entre eux sera exposé. Le Palais de l’Élysée est l’œuvre de couvreurs, tailleurs de pierre, menuisiers, sculpteurs sur pierre, doreurs, brodeurs, passementiers, céramistes, cristalliers, orfèvres ou dinandiers. Tous seront présents aux Journées Européennes du Patrimoine grâce à l’OPPIC, l’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture, et au Mobilier National. En outre, la Musique de la Garde républicaine résonnera dans vos oreilles. Bonne visite !

Photos: aalstyles.com // Suivez-moi sur Instagram.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :