A la découverte de Bordeaux avec Voyages-sncf.com

Bonjour les city-tripeuses! Vous allez bien? Si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu m’accompagner dans mes aventures en voyage de presse à Abu Dhabi dans le cadre des WorldSkills Abu Dhabi 2017. L’heure du retour a sonné, tout comme celle de revenir sur mon récent voyage de presse à Bordeaux et sur le Bassin d’Arachon afin de vous livrer mes activités coups de coeur durant ces 72h en compagnie de Voyages-sncf.com.

Le 2 juillet 2017, la nouvelle LGV reliant Bordeaux à Paris a pris de la vitesse : Paris-Bordeaux en 2h04, soit un gain de temps de 1h07. Énorme! Bordeaux plus rapidement accessible que jamais depuis Paris, c’est aussi pour nous, Belges, une destination de citytrip qui s’offre plus facilement à nous. Et quand on sait que la capitale du vin a été élue 1ère au classement mondial des villes à visiter en 2017 selon Lonely Planet, ça donne forcément envie! D’ailleurs, saviez-vous que Bordeaux est inscrite depuis 2007 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO? Quant à l’itinéraire de voyage? Thalys jusqu’à la Gare du Nord, transfert vers la Gare Montparnasse pour prendre le TGV et c’est parti! Si vous êtes un passionné de gastronomie, prévoyez un peu de temps à la Gare du Nord pour manger à L’Etoile du Nord, la table du célèbre chef Thierry Marx. Une adresse inaugurée en novembre 2016, dans un écrin conçu par l’architecte Patrick Bouchain, comme un hommage aux buffets de gare. Un sans-faute!

Une fois arrivés à Bordeaux, nous avons pris la direction de Darwin, un espace alternatif éclectique et militant, complètement dans l’air du temps avec une approche éco-responsable. Ancien bâtiment militaire abandonné par l’Armée en 2005, la vaste friche de la Caserne Niel devient alors un haut lieu du graff et du street art. Avec le temps, le projet a pris de l’ampleur et c’est une multitude d’activités qui s’y sont développées. Parmi celles-ci, la possibilité d’y manger mais aussi d’y prendre un verre. Le plus? Des produits issus principalement de l’agriculture bio et de l’approvisionnement local, le tout au rythme des évènements qui animent ce haut lieu de la vie bordelaise né sur les berges de la rive droite.

Notre deuxième, et entière, journée sur place a été des plus intenses. Au programme : road trip dans les vignes et visite du Château Dauzac, lunch et visite de la Cité du Vin, visite guidée expresse de la ville et dîner au Gabriel. Quoi de plus magique que de partir à la découverte des châteaux de la merveilleuse région viticole du sud-ouest de la France? Pour ce faire, des entreprises proposent la location de petits véhicules décapotables avec itinéraire pré-défini sur tablette. Personnellement, même si c’est l’option qui a été retenue lors de ce voyage de presse, ce n’est pas forcément celle que je recommanderais : stress pour sortir de la ville dans une voiture peu adaptée pour la conduite urbaine, itinéraire pas toujours très clair, interdiction de prendre l’autoroute avec le véhicule (alors qu’une déviation nous a obligés à l’emprunter), etc. Autant louer une petite citadine et se programmer son propre circuit, à son rythme et selon ses envies.

Que vous soyez un amateur de vin ou non, comment ne pas tomber à la renverse à l’approche de La Cité du Vin dont les formes et les courbes ont été imaginés par le cabinet d’architectes XTU pour faire travailler notre imaginaire : cep noueux de la vigne, vin qui tourne dans le verre, remous de la Garonne. Une geste architectural fort. A couper le souffle. Unique, ce lieu inauguré en mai 2016 est entièrement financé par ses ressources propres (ventes billetterie et boutique, privatisations d’espaces et loyers des commerçants) et par des fonds privés issus du mécénat. Un modèle économique rare parmi les équipements culturels français qui mérite d’être souligné. Avec des expositions temporaires de TRÈS grande qualité, des évènements gratuits, des ateliers ou encore des visites guidées, La Cité du Vin a pour vocation de transmettre la culture millénaire du vin au plus grand nombre, en éclaire le sens et contribue à protéger et à transmettre ce patrimoine immatériel et universel. Au 7ème étage, le Restaurant Le 7 accueille les gourmets et leur offre une vue panoramique à 360° sur la capitale girondine. Tendance. A la carte, plus de 500 références et 50 pays producteurs de vin. Comment faire la fine bouche? Et si vous souhaitez ramener un souvenir, le wine shop du rez-de-chaussée vous en mettra plein les mirettes.

Avant de prendre le train pour Arcachon, un dernier repas bordelais nous a amenés au restaurant gastronomique Le Gabriel pour découvrir la cuisine du jeune chef Romain Guyot. Un cadre d’exception sur la place de la Bourse, face au célèbre miroir d’eau. Contrairement à mes habitudes, comme le centre-ville n’était pas au coeur de ce voyage de presse, j’ai peu de bonnes adresses à vous donner. Pour les célèbres cannelés de Bordeaux, notre guide nous a recommandé Le Boulanger de l’Hôtel de Ville tandis que le net donne de très bonnes notes à La Toque Cuivrée. Autre bon plan? La librairie Mollat, plus grande librairie indépendante de France. Il paraît qu’il y règne une atmosphère magique à l’approche de Noël et de sa course aux meilleurs cadeaux. Pour y dormir, le Mama Shelter est sans nul doute la référence jeune et branchée, tandis qu’avec ses 5 étoiles, sa vue sur le Grand Théâtre de Bordeaux, ses restaurants à la carte signée par le très médiatique Gordon Ramsay et son spa Nuxe, l’InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel est l’hébergement de luxe par excellence. Enfin, pour vous déplacer, optez pour le tramway : le principal système de transport en commun de la ville.

Pour terminer ce voyage de presse sur une note tout aussi fabuleuse qu’il avait commencé, nous avons embarqué dans le train en direction du Bassin d’Arcachon, situé à moins d’une heure de la Gare de Bordeaux Saint-Jean. Là-bas, nous avons été accueillis par notre guide, Christel Santurenne. Ayant passé sa vie sur place, elle connaît le coin mieux que sa poche et livre avec enthousiasme ses conseils pour y passer le meilleur séjour. Après avoir découvert le superbe nouveau marché installé dans la halle Baltard en plein cœur de ville (amoureux du bons produits, vous ne saurez pas où donner de la tête!), nous avons embarqué sur une pinasse, célèbre petite embarcation à fond plat pour une balade et un déjeuner sur l’eau. Un moment délicieux, hors du temps, à s’offrir grâce à Arcachon Découverte. Et si vous souhaitez loger dans les environs, réservez les yeux fermés à La Co(o)rniche, hôtel-restaurant sublime entouré de forêt et conçu par Philippe Starck, et laissez-vous envoûter par la dune du Pilat.

Photos: Alerte à Liège // Suivez-moi sur Instagram.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :