Iris Cantabri // Dans l’atelier de Guillaume Michel

Iris Cantabri-Dans l'atelier de Guillaume Michel-1A côté des labels reconnus, la Fashion Week de Paris est également l’occasion de découvrir de jeunes talents. Porté par la Fédération Française de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode, avec l’appui du DEFI, Designer Apartment est un de ces rendez-vous incontournables pour découvrir les grands noms de la mode de demain. Parmi ceux-ci, Guillaume Michel, l’homme derrière le label Iris Cantabri à qui j’ai rendu, il y a deux semaines, une petite visite dans son atelier parisien du 10ème arrondissement.

Diplômé à la fin des années 2000 de l’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne, établissement réputé pour apprendre la maîtrise des aspects techniques de la création d’un vêtement, le styliste qui, avoue « avoir toujours voulu à terme être indépendant », a, notamment, fait ses armes chez Alexis Mabille avant de lancer son propre label. « Se lancer après l’école, c’est kamikaze, sauf si on a du temps et de l’argent à gaspiller », confie-t-il avec le sourire et la douceur qui le caractérisent.

Celui, dont le parcours marqua une étape de quelques mois au Japon, est aujourd’hui entouré de cinq collaborateurs et fait de la passementerie un élément-clé de son travail. En outre, cet amoureux de la nature signe un vestiaire modulable grâce à un système de zips à la taille. « Je suis parti du constat que les femmes ont envie de faire évoluer leurs vêtements, de les faire vivre. On mélange des tops, des jupes, des vestes. C’est simple, ludique et la cliente peut ainsi faire évoluer sa garde-robe selon son caractère, ses envies, son budget, etc. » Malin!

Pour ce printemps-été 2015, la collection de Guillaume Michel s’inspire de l’oeuvre de Peeta, un artiste italien connu pour ses graffiti 3D qui trompent l’oeil. Pour cette saison, Iris Cantabri dynamise ainsi une approche assez traditionnelle, séculaire, la passementerie, avec un côté et des matières sportswear. Un travail couture qui colle parfaitement à notre quotidien et à notre style de vie actuel. Allez, interview!

Iris Cantabri-Interview Guillaume Michel-1« Je ne voulais pas que ce soit une marque éponyme: la création, c’est du partage. Iris vient du bateau de mon grand-père qui est basé dans la Cantábrica, soit le golfe de Gascogne. On parle toujours mieux de quelque chose qui nous tient à coeur et pour lequel on a de très beaux souvenirs. »

Iris Cantabri-Interview Guillaume Michel-2« On retrouve mon amour de la nature dans les formes, les volumes, les coupes. Je déteste les lignes droites, que je trouve contre-nature. On travaille également énormément autour du corps, une approche que toutes les marques n’ont pas forcément. Je ne passe jamais par le dessin: notre point de départ, c’est le corps de la femme. On travaille d’abord sur de petites poupées puis sur les Stockman. Deux à trois fois par mois, selon l’évolution de la collection, une mannequin cabine passe une bonne journée à l’atelier pour nous donner son ressenti sur les pièces: « Là, ça tire », « Là, je me sens à l’aise », etc. En fonction de ses commentaires, on adapte nos modèles. »

Iris Cantabri-Interview Guillaume Michel-3« La voile. C’est un sport technique qui implique de faire face aux éléments. Cela nous pousse dans nos retranchements. Quand on fait une traversée, comme l’été dernier où j’ai été le skipper pour des amis et des amis d’amis, on a une responsabilité de vie. C’est du plaisir et de la rigueur. De plus, en étant dix personnes, sur une coquille de noix au milieu de l’océan, forcément, on apprend à se connaître et à connaître ceux qui sont à nos côtés. J’aime aussi la montagne, l’alpinisme. Pour les mêmes raisons. J’aime me confronter à la nature car elle est toujours vraie et sans pitié. L’été, je mixe voile et alpinisme. »

Iris Cantabri-Interview Guillaume Michel-4« De bien s’entourer, de trouver des collaborateurs avec qui on s’entend bien et avec qui il y a une complémentarité au niveau des compétences. Parallèlement, c’est important que tout le monde ait la même vision sur le futur, le concept, l’évolution du style de la marque. »

Iris Cantabri-Interview Guillaume Michel-5« L’atelier est situé dans un quartier très très vivant, surtout l’été: les abords du canal Saint-Martin. J’aime beaucoup les Enfants Perdus que je conseille le dimanche, pour le brunch. C’est indispensable de réserver car ils sont généralement pris d’assaut. Pour déjeuner ou dîner, je recommande aussi le Comptoir Général, une cantine bobo très sympa. J’aime également faire un tour chez Artazart Design Bookstore, une librairie autour du design et de la mode. Pour prendre un verre, The Cork and Caven, un Irish pub situé quai de Jemmapes, ainsi que le Point Ephémère où il y a de très bons concerts. »

Photos: Alerte à Liège (Olympus PEN E-PL7) – Iris Cantabri (Lookbook) // Iris Cantabri – SS15.

Iris Cantabri-Dans l'atelier de Guillaume Michel-2Iris Cantabri-SS15-1 Iris Cantabri-SS15-2Iris Cantabri-Dans l'atelier de Guillaume Michel-3Iris Cantabri-SS15-3 Iris Cantabri-SS15-4Iris Cantabri-Dans l'atelier de Guillaume Michel-4Iris Cantabri-SS15-5 Iris Cantabri-SS15-6Iris Cantabri-Dans l'atelier de Guillaume Michel-5Iris Cantabri-SS15-7 Iris Cantabri-SS15-8

Comments
One Response to “Iris Cantabri // Dans l’atelier de Guillaume Michel”
  1. Hoa dit :

    Génial l’article 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :