Citytrip à Berlin: mes coups de coeur // Partie 1

Durant notre citytrip à Berlin, l’agence de voyages qui a chapeauté l’aspect touristique de notre escapade a eu la bonne idée de prévoir un jeune guide local pour nous montrer toutes les facettes de cette ville en pleine ébullition. Michael John nous a ainsi baladées dans « son » Berlin, rempli de coins sympa. Histoire de vous mettre l’eau à la bouche, je vais commencer par vous parler de mes coups de coeur berlinois sous l’angle « food » et « nightlife ». Une chose est sure: Berlin est l’une des villes les plus cool (la vraie coolitude, hein!) et détendue que j’aie visitée.

Personnellement, j’ai vraiment beaucoup apprécié le charme du quartier de Kreuzberg. Pendant la séparation de la ville, Kreuzberg formait l’un des douze districts de Berlin-Ouest et était inclus dans le secteur américain. Aujourd’hui, par son architecture plus typique, elle possède à mes yeux plus de caractère. Pour manger un bout, j’ai beaucoup aimé le bar à tapas « Raval » créé par l’acteur germano-espagnol Daniel Brühl (Two Days in Paris, Inglorious Bastereds,…). Comme le laissent imaginer les 3 premières photos, les assiettes sont gourmandes et le cadre très agréable. Pour les beaux jours, la terrasse donnant sur le Görlitzer Park est un réellement plus. Autre coup de coeur, le salon sucré de « Barcellos » lancé par un chef-pâtissier Français (Eric Muller, photo 4) et sa compagne (Katia Barcellos). Il suffit de regarder leurs pâtisseries maison pour fondre! A quelques mètres de là, on retrouve « Nest » où il est possible de manger soupes, salades, pâtes, dans une ambiance très conviviale. En arpentant les rues toute proches, on tombe sur le « Barbier Bar » (photo 5) et le « New Deli Yoga Café » (photo 11) où de délicieux cafés se dégustent tranquillement.

Niveau « nightlife« , Kreuzberg regorge également de bonnes adresses! Pour boire un verre dans une ambiance arty, il y a tout d’abord le « Wendel« . Un bar au mobilier chiné dont les murs sont remplis de tags (oui, c’est ça la coolitude à la berlinoise!). Pour prolonger la nuit, nous sommes ensuite allées au « Horst Krzbrg » où L-Vis 1990, Bok Bok et Philip Sherburn s’enchaînaient aux platines. Attention, la fête à Berlin commence très tard (les clubs se remplissent seulement dès 2h) et se poursuit jusqu’aux petites heures (9 ou 10h du matin). Dans la plupart des clubs, l’électro est généralement roi! Pour danser sur Rihanna ou les Black Eyed Peas, mieux vaut choisir une autre destination! Toujours dans Kreuzberg, les noctambules plébiscitent également fortement le Watergate. Situé sur les rives de la rivière Spree, la fête s’y prolonge tardivement les yeux dans l’eau et la tête dans les nuages. En dehors de ce quartier, j’ai complètement craqué pour le bar en plein air Strandgut Berlin (photos 12 à 14). Dans le quartier de Friedrichshain-Kreuzberg, entre le Mur côté ouest et la Spree, cette plage de sable reconstituée est l’un des hotspots des nuits estivales! Quant aux « teufeurs » invétérés, impossible pour eux ne pas tenter de rentrer au célèbre « Berghain » (plus d’explications ici pour ceux qui ne connaitraient pas ce temple de la fête). Attention, face au succès de l’endroit, l’entrée se fait difficile et les touristes curieux ne sont pas forcément les bienvenus.

Quant aux « pièges à touristes » à éviter, j’en note deux. Tout d’abord, le restaurant de la « TV Tour » perché au sommet de ce symbole berlinois. Bien que la vue qu’il offre une vue imprenable sur la ville (photo 15), le service client se fait à la chaîne, sans aucune chaleur humaine, et la carte n’offre que peu de plats pas forcément délicieux. Autre adresse quelque peu décevante: le « Nocti Vagus« . Même si manger dans le noir le plus complet a été une expérience extrêmement surprenante et enrichissante, les saveurs dans l’assiette n’ont pas répondu à nos attentes. On a même dû renvoyer un plat en cuisine tant il avait un goût improbable. Pour couronner le tout, le personnel propose les boissons comme si elles étaient comprises dans le prix du menu pour finalement les facturer en sus. Touriste = pigeon?

Après toutes ces émotions, rien de tel que le Mandala Hotel, sa position centrale dans la ville et son superbe petit déjeuner (photos 6 à 10), pour se reposer et se remettre d’aplomb pour les jours suivants!

En quittant Berlin, pour marquer une pause dans notre roadtrip le temps d’un repas, nous nous sommes finalement retrouvées à Hanovre (sur le site de 170 hectares, tristement laissé à l’abandon, où se tenait en 2000 l’Exposition Universelle) où nous avons mangé au Funky Kitchen face à l’ex-pavillon de l’Espagne. Un superbe repas (3 dernières photos), inventif et savoureux!

Rendez-vous dans mes prochains postes pour plus de coups de coeur et le debriefing sur la 208!

Photos: Alerte à Liège.

Comments
One Response to “Citytrip à Berlin: mes coups de coeur // Partie 1”
  1. Il n’est que 9h20 mais ça me donne déjà terriblement faim!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :